Les conseils de SandRock : Jormungand

« J’ai dévoré cinq continents. J’ai asséché trois océans. Seul le ciel immense demeure hors de ma portée, car je suis prisonnier de ce corps sans ailes et sans jambes. Je suis le serpent du monde. Je suis Jormungand ! » 

À l’origine, Jormungand est un manga créé en 2006, par Keitarô Takahashi et pré-publié dans le magazine Monthly Sunday GX. Ce dernier se terminera en 2012 et compte onze tomes mais il n’est toujours pas sorti chez nous. Il fut adapté en deux saisons par le studio White Fox (Steins;Gate, Katanagatari,…). Il fut licencié par Dybex et en téléchargement chez Wakanim.

 

Jormungand © White Fox – Dybex

Le jeune Jonah Mar est la dernière recrue dans l’équipe opérationnelle d’une trafiquante d’armes nommée Koko Hekmatyar, héritière d’une société travaillant aux confins de la légalité. Mais, en réalité, l’enfant soldat s’est infiltré dans le milieu uniquement pour retrouver le trafiquant d’armes responsable du meurtre de sa famille. Malgré sa haine des armes et de la violence, il s’intègre rapidement à l’équipe de Koko, et finit par se lier d’amitié avec ces mercenaires provenants d’horizons variés…

Staff

  • Nombre d’épisodes : 24 
  • Durée d’un épisode :  24 min
  • Année de production : 2012 – 2013
  • Licencié en France : Dybex et Wakanim

Trailers

Openings

Bande originale

OSTs

Avis

Passons au microscope cette oeuvre

Les points positifs

  • Les personnages ne sont aucunement stéréotypés à l’image de Koko ou du jeune Jonah, même si leurs passés ne sont pas forcément assez développés pour certains ;
  • L’action est au rendez-vous grâce à une bande son variée, d’une excellente qualité et très entraînante ;
  • La Version Française est de bonne facture.

Le point négatif

  • Dommage que le manga n’ait pas été licencié chez nous. Je pense que ça aurait été un bon complément.

    Jormungand © Keitarou TAKAHASHI / Shogakukan Inc.

Le saviez-vous ?

J’ai dévoré cinq continents. J’ai asséché trois océans. Seul le ciel immense demeure hors de ma portée, car je suis prisonnier de ce corps sans ailes et sans jambes. Je suis le serpent du monde. Je suis Jörmungand !  

Le nom de Jörmungand fait référence à la mythologie nordique. En effet, il est décrit dans cette dernière comme un gigantesque serpent de mer, attesté dans des poèmes scaldiques et les Eddas rédigés entre les IXe et XIIIe siècles. Selon l’Edda de Snorri, c’est le fils du dieu malin Loki et de la géante Angrboda, ainsi que le frère du loup Fenrir et de la déesse du monde des morts Hel. Peu après sa naissance, le dieu Odin le jeta dans la mer encerclant Midgard, puisque les prophéties racontent qu’il causera de grands dégâts chez les dieux. Mais ce dernier grandit tellement qu’il finit par entourer le monde et se mordre la queue, d’où son autre nom, Miðgarðsormr, « serpent de Midgard ».

Dans d’autres mythes, il apparaît comme le rival du dieu Thor, le rencontrant notamment lors d’une fameuse partie de pêche, décrite dans six textes et reproduite picturalement sur quatre pierres runiques connues. À la fin du monde prophétique, le Ragnarök, Jörmungand provoquera des raz-de-marées en surgissant des mers pour combattre les dieux aux côtés des géants. Il sera finalement tué par Thor, mais le dieu succombera à son tour après neuf pas, empoisonné par le venin du serpent.

[Source :  Wikipédia]

Jormungand et Thor par Fuseli © Royal Academy of Arts

Verdict

Jormungand est un excellent anime à voir, vous rappelant sûrement un certain Black Lagoon par son côté « aucune morale » et ravira celles et ceux aimant ce genre d’anime. Personnellement et même si l’anime a 5 ans, il figure dans le top 20 de mes animes préférés. Même si certains reprocheront à ce dernier un manque de traitement avec un minimum de profondeur les délicats et riches sujets qu’elle aborde : la vente d’armes, les enfants soldats, la guerre. Cet anime est, en quelque sorte, un « miroir » de notre Monde sur bien des aspects quand on voit les différentes références sur des conflits ayant existé ou encore en cours. Nul besoin d’animes traitant de ces thèmes car on le vit au quotidien. Notre pays et même le Japon sont en quelques sortes des Lords of Wars. Je  vous conseille aussi le film Lord of Wars avec Nicolas Cage en 2005.

Lord of Wars © Lions Gate Films

Le trafiquant d’armes Yuri Orlov, campé au milieu d’un champ de bataille dévasté, raconte sa vie. Immigré ukrainien sans travail dans le quartier de Little Odessa, à New York, Orlov est par hasard amené à vendre une arme : il découvre ainsi sa voie. Il s’assure le soutien de son frère Vitaly. Les deux hommes affrontent des débuts difficiles puis finissent par prospérer. Des problèmes de conscience viennent ébranler Vitaly. Laissant son frère sombrer dans la drogue, Yuri continue seul. Sa nouvelle fortune lui permet de séduire sa voisine, Ava, dont il rêve depuis toujours, et de l’épouser. Puis l’effondrement de l’URSS lui ouvre des perspectives infinies…

Bande annonce

Liens utiles

DVD : saison 01 et saison 02

Bluray : saison 01 et saison 02

Collector : Ici

 

Bon visionnage !

[Sources : Ici et Ici ]

Comments

commentaires