Les conseils de SandRock : Un drôle de père

En me basant sur mes expériences de lecture, peu de mangas ont réussi à briser le traditionnel clivage entre les lectorats féminins et masculins. À ma surprise, Un drôle de père a réussi ce pari. Ce manga a été créé en 2007 par Yumi Unita et pré-publié dans le magazine féminin Feel young. L’oeuvre compte dix tomes et fut publiée chez Akata/Delcourt Manga, en septembre 2008.

Un drôle de père © Yumi Unita / Shôdensha – Akata-Delcourt

Synopsis

Alors qu’il n’aime pas les enfants, Daikichi, un jeune célibataire de trente ans, décide de prendre en charge une gamine de six ans. Rin, qui vient de perdre son père et dont la mère a disparu, est une fillette plutôt réservée. Mais grâce à la patience de Daikichi, elle retrouvera peu à peu le sourire. Pourtant, un mystère demeure : qui est la mère de la petite et pourquoi est-elle partie !?

Mangaka

Yumi Unita est née le 10 mai 1972, dans la préfecture de Mie et y vit actuellement avec sa famille. À la fin du lycée, elle fit des études dans le stylisme pour ensuite travailler dans la publicité pendant quatre ans. C’est en 1998, que Yumi Unita se lança dans la carrière de mangaka avec Voice, une histoire courte pré-publiée dans le Young Animal (Berserk, Detroit Metal City…) de Hakusensha.
C’est le début d’une longue série d’histoires courtes qui ont par la suite été compilées dans différents recueils entre 2000 et 2009. Entre temps, en 2007, c’est la consécration avec son titre Usagi Drop / Un drôle de père en France, plébiscité par la presse.

Avis

Passons au microscope cette oeuvre

Les points positifs

  • Ce manga apporte une grande bouffée d’air frais tellement on s’attache facilement à Rin et Daikichi à travers leur quotidien ;
Un drôle de père © Yumi Unita / Shôdensha – Akata-Delcourt
  • Sa lecture vous apportera de la sérénité notamment après une dure journée de travail. C’est un excellent décontractant à la fois sain et pour pas cher ;
  • À chaque volume, on suit l’évolution de deux êtres séparés par l’âge mais grandissant en même temps contre les aléas de la vie.
Un drôle de père © Yumi Unita / Shôdensha – Akata-Delcourt

Verdict

Ce manga est un INCONTOURNABLE. Ce titre a su briser le traditionnel clivage entre les lectorats féminins et masculins, puisque de nombreux hommes se sont intéressés à la série. On ressent cela dans la possibilité de s’identifier au personnage de Daikichi. Un drôle de père aborde des thèmes de nos sociétés comme les familles mono-parentales, le divorce… Comme quoi une simple rencontre peut changer la destiné de deux personnes.
Suite au succès du manga, ce dernier a eu droit à une adaptation en anime par le studio Production I.G. en 2011 et diffusé en simulcast à l’époque sur Wakanim. Cette adaptation des six premiers tomes est une merveille aussi émouvante que l’oeuvre originale.

Un drôle de père © Production I.G. – Wakanim

Staff

  • Nombre d’épisode : 12
  • Durée d’un épisode :  24 min
  • Année de production : 2011
  • Licencié en France : Wakanim
  • Première diffusion en France : Juillet 2011

Lien éditeur : Ici

Trailer

Un drôle de père © Production I.G. – Wakanim

Liens utiles

Dossier : Ici 

Interview :  Ici

[Sources : Ici et Ici ]

 

Bonne lecture !

Comments

commentaires