Les conseils de SandRock : Basilisk

Quand on parle de mangas ou animes traitant des shinobis (ninjas), tout de suite tout le monde pense au blondinet de Konoha ou à Nicolas Sarutobi (Nikumaru en VO) dans l’Académie des Ninjas pour les plus anciens d’entre nous. Dans Basilisk, ce sont des shinobis d’un bien autre calibre. Inspiré par le roman Kōga ninpō chō, ou The Kouga Ninja Scrolls en anglais, de Fūtarō Yamada (né en 1922 – mort en 2001) écrit entre 1958 et 1959, le manga a été créé en 2003 par Masaki Segawa et Fūtarō Yamada puis pré-publié dans le magazine Young Magazine Uppers. Il se compose de cinq tomes édités en France par Kurokawa.

Basilisk © Yamada Futaro – Segawa Masaki / Kodansha – Kurokawa

Le seigneur Tokugawa Ieyasu, dans l’incapacité de décider de son héritier parmi ses deux fils va se livrer à un concours atypique pour les départager : demander aux deux puissants clans ninja, Koga et Iga, chacun représentant l’un de ses fils, de s’affronter jusqu’à la mort. Les deux chefs de clans, rivaux mais liés par un pacte de non-agression, sont ravis de cette nouvelle et se préparent à une grande guerre entre ninjas…

Avis

Passons au microscope cette oeuvre

Les points positifs

  • Côté scénario, on est clairement devant une tragédie très shakespearienne genre Roméo et Juliette, dans le monde impitoyable des shinobis, dans un contexte de guerre de succession et d’une haine ancestrale entre deux clans. On voit cette influence notamment par le couple Gennosuke Kôga du Clan Kôga de Manjidani et Oboro Iga du Clan Iga de Tsubagakure.
Basilisk © Gonzo / Déclic Image – Black Box
  • Les illustrations de Masaki Segawa sont magnifiques mettant sublimement en valeur les combats, les techniques ninjas assez originales ainsi que les personnages principaux et secondaires ;
Basilisk © Yamada Futaro – Segawa Masaki / Kodansha – Kurokaw
Basilisk © Yamada Futaro – Segawa Masaki / Kodansha – Kurokaw
Basilisk © Yamada Futaro – Segawa Masaki / Kodansha – Kurokawa
Basilisk © Yamada Futaro – Segawa Masaki / Kodansha – Kurokawa
  • Oubliez aussi le cliché redondant « d’un côté, il y a les gentils et de l’autre, il y a les méchants ». Chacun des Shinobis détestant les autres, ils sont tous plus ou moins « gris » (comme le dirait si bien Rock de Black Lagoon). Ils sont à la fois bons et mauvais, même si certains sont ouvertement maléfiques. Dans ce cas-là, il est difficile au.à la lecteur.trice de prédire à l’avance quel clan va triompher tellement que les codes sont chamboulés.

Les points négatifs

  • Nous n’avons pas le temps de nous attacher aux personnages de chaque clan car la Faucheuse est impatiente ;
  • Ne vous attendez pas à des pouvoirs surhumains, comme dans Naruto.

Verdict

Basilisk est un excellent manga à lire absolument si vous aimez l’univers des shinobis et les tragédies à la Shakespeare. Ce dernier a été récompensé en 2004 par prix du manga de son éditeur Kōdansha dans la catégorie Général. Comme toutes licences à succès, Basilisk a eu droit à des adaptations sur différents médias comme l’anime produit par le Studio Gonzo, en 2005, en vingt-quatre épisodes disponibles chez nous en support physique par le biais – dans un premier temps – par Déclic Image puis par Black Box.
Je considère ce dernier comme un petit bijou de l’animation japonaise et figurant dans mon top 20 de mes animes préférés grâce à Gonzo qui a fourni un excellent travail sur cette adaptation très fidèle au manga même si celle-ci est âgée de douze ans. Je vous conseille de foncer le voir surtout que la version française est de très bonne facture.

Basilisk © Gonzo / Déclic Image – Black Box

Staff

  • Nombre d’épisode : 24
  • Durée d’un épisode :  24 min
  • Année de production : 2005
  • Licencié en France : Déclic Image et Black Box
  • Première diffusion en France : 28 septembre 2010 sur la chaîne Gong

Trailer anglais

Opening

Ending

Basilisk © Gonzo / Déclic Image – Black Box
Basilisk © Gonzo / Déclic Image – Black Box
Basilisk © Gonzo / Déclic Image – Black Box

En parallèle d’un anime, le titre fut adapté en film live sous le nom de Shinobi. Le film est sorti chez nous en mai 2007, via le distributeur Eurozoom et en support physique par Kazé.

Shinobi © Kaze

En 1614, le Japon est dirigé par des Shoguns qui ont su unifier le pays en imposant la paix. Ainsi, pour se protéger d’une éventuelle révolte, le Shogunat ordonna que les cinq meilleurs guerriers de deux clans ninja rivaux, rompus à l’art ancien du shinobi, s’affrontent dans un combat à mort au terme duquel sera désigné l’héritier du royaume. Ainsi se voit scellé le sort de Oboro et de Gennosuke, les héritiers des deux familles Iga et Koga qui devront choisir entre leur amour et la mort pour l’honneur de leur clan…

Trailer

Liens Utiles

Anime Store : DVDBlurayCollector – Film live

[Sources : Ici Ici  et Ici]

Bonne lecture !

Comments

commentaires