Les Conseils de Ryo Saeba : Princess Candle

Princess Candle
Princess Candle – Rôsoku Hime © Suzuki Kenya/Fellows—Black Box

Princess Candle – Rôsoku Hime est un manga en deux tomes de type seinen aventure, drame et historique créé par Suzuki Kenya en 2008, et prépublié dans le magazine Fellows !. L’éditeur Black Box a sorti le manga en 2017 dans sa collection : « Kenya Suzuki ».

Princess Candle
Princess Candle – Rôsoku Hime © Suzuki Kenya/Fellows—Black Box

Après la mort du roi, la reine et le prince, héritier du trône, veulent se débarrasser de la famille de l’ancienne reine. La princesse Squa doit donc se réfugier dans un monastère. Elle est accompagnée par la servante qui l’adore. La servante fait beaucoup d’efforts pour que la princesse se sente bien. Mais dans ce monastère où les valeurs sont si différentes de celles du palais, les relations sociales sont souvent difficiles. Les deux jeunes femmes finissent néanmoins par s’habituer à cette nouvelle vie. Cependant, la main du mal, un groupe de voleurs et de chevaliers dirigé par des nobles souhaitant s’accaparer le trône s’agrandit. Résumé officiel Black Box

Avis Princess Candle

L’époque médiévale dans laquelle se situe l’histoire est vraiment bien décrite et dessinée. Les deux personnages principaux sont super attachants surtout la princesse qui découvre comment vivent les plus pauvres et sa servante qui ne veut pas qu’elle change. Les différentes épreuves qu’elles traversent au cours des deux tomes sont très éprouvantes physiquement et mentalement et le rapprochement entre les deux est bien amené par la mangaka. L’éditeur propose une édition avec une traduction soignée et une couverture rabattable magnifique.

Conclusion

Habituellement je ne lis pas ce genre de manga avec ce style d’histoire, malgré cela j’ai bien apprécié le côté naïf de la princesse et les sentiments des deux protagonistes qui se transforment peu à peu. La fin me laisse un peu une impression que ça a été fait à la va-vite. Je vous recommande tout de même cette merveilleuse série.

Acheter ici

Comments

commentaires